Médecine

Les pouvoirs du corps humain #1 – L’homéostasie

Je trouve notre corps passionnant tant il a de ressources. Saviez-vous par exemple qu’il a la capacité de s’autoréguler, de maintenir un certain équilibre malgré les changements extérieurs ?
Ce processus physiologique s’appelle l’homéostasie. Il a été découvert par un médecin français, Claude Bernard. Mais c’est Walter Cannon un physiologiste américain qui le nomma ainsi. A partir de deux mots grecs : « homoios » signifiant égale, similaire et « stasis » signifiant stabilité, en position.

« Tout système laissé à lui-même, en l’absence de perturbations, reviens spontanément à l’état d’équilibre au travers d’une série de processus régulateurs »
Claude Bernard.

@pixabay

* Globalité

L’homéostasie correspond à l’équilibre dynamique de l’organisme, permettant de maintenir son milieu intérieur en état stable, quelques soient les perturbations.
Ce processus réagit donc aux fluctuations des paramètres de notre corps, devant rester relativement constants.
Tels que le fonctionnement du cœur, des vaisseaux et en conséquence de la pression artérielle.
Elle a une action sur le bon déroulement de notre digestion et de notre fréquence respiratoire.
Elle régule également la température corporelle et l’équilibre hydroélectrique et électrique, c’est-à-dire qu’elle contrôle la quantité d’eau et d’ions (fer, potassium, calcium, magnésium…) dans notre corps.
Les systèmes endocriniens et nerveux travaillent en synergie afin de réguler ces paramètres et d’équilibrer à nouveau le corps.
Le système nerveux va envoyer des réponses réflexes par les neurones, entrainant une réponse rapide mais brève.
Le système endocrinien quant à lui va envoyer des messages chimiques dans le sang, les hormones, permettant d’avoir une action lente mais prolongée.

* Dans la vie de tous les jours

L’homéostasie permet ainsi de s’adapter aux changements qui se produisent dans notre quotidien, nous permettant tout simplement de vivre.
Comme manger, dormir ou bien devoir courir pour ne pas rater son rendez-vous et continuer à marcher malgré le fait que l’on se soit cogné le genou contre le coin de la table.
Mais parfois, une mauvaise alimentation répétée diminue l’efficacité notre système digestif.
Une fatigue excessive en raison d’insomnies ou de stress, rend nos capacités de concentration diminuées.
Ou encore suite à un choc trop important sur notre genou nous ne sommes plus capables de marcher correctement.
Dans ces cas-là, les réactions normalement mises en place pour réguler le corps ne fonctionnent plus. C’est à ce moment-là que nous avons besoins d’une aide extérieure.
Nous pouvons trouver des solutions par nous-même ou bien aller voir des professionnels de santé.
Si les troubles sont plutôt d’ordre fonctionnel, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas expliqués par des lésions anatomique. Tels que les maux de tête, les douleurs articulaires, les troubles digestifs, je vous conseille après un avis médical, de vous tourner vers les médecines complémentaires.
Pour les autres troubles, la médecine traditionnelle occidentale (allopathique) sera la plus efficace.

 

* Aidons notre corps

Même si notre corps possède cette superbe capacité, je pense et j’encourage tout le monde à être acteur et responsable de lui et de sa santé.
En conséquence afin d’éviter les petits dérèglements qui par la suite peuvent en entraîner des plus gros, il existe des moyens très faciles à mettre en place.
Faire de l’exercice physique, avoir une bonne alimentation, un bon environnement avec un air pur et de l’eau non polluée et de bonnes relations sociales.
Il est possible que vous ne pouviez pas appliquer régulièrement tout ceci. Dans ce cas, je peux vous assurer que le faire déjà de temps en temps et surtout en conscience, vous fera le plus grand bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *