L’art des médecines traditionnelles

L’art des médecines traditionnelles

« L’homme doit harmoniser l’esprit et le corps »
« C’est la nature qui guérit les malades »
Hippocrate

J’ai toujours été suis intéressée par le bien être des personnes et du mien aussi. Je ne dirais jamais assez comme il est important de prendre soin de soi.
Naturellement je me suis donc orientée dans ce sens pour mon métier et je suis maintenant une professionnelle de santé. Je ressens et constate que c’est de moins en moins le cas mais il est possible que certains ne soient pas de mon avis ne considérant pas l’ostéopathie comme telle.
Mais participant à la santé et au bien-être des Hommes, elle y a pour moi toute sa place.

De plus les médecines traditionnelles m’ont toujours attirées. Cela a commencé avec les thérapies venues de Chine, de l’Inde, puis toutes sortes de médecines du monde entier.
Je me forme et me renseigne par des lectures, des documentaires et tout ce qui pourrait m’éclaircir sur ces différentes techniques. Je suis loin d’en avoir fait le tour et je ne sais pas si je le ferais un jour. J’ai tout de même remarqué beaucoup de points communs entre toutes ces thérapies.

Points communs des médecines traditionnelles :

*   Elles sont considérées comme un art, une philosophie, une science et elles ont une place importante dans la vie quotidienne.

*   Elles ont une approche holistique. C’est-à-dire que l’Homme est considéré dans sa globalité, il n’est pas seulement un corps. Son esprit et son âme sont également à prendre en considération, de même que la nature et le monde qui nous entoure.
Les connaissances du corps humain, de son anatomie, sa physiopathologie sont fondamentales, tout autant que celles de l’esprit, et de notre environnement.

*   Chaque Homme est unique. Même si anatomiquement et physiologiquement nous sommes semblables, nos corps ne réagissent pas tous et toujours de la même manière. Ainsi pour une même maladie, pour des symptômes identiques, le traitement ne sera pas nécessairement le même d’une personne à une autre. De plus les aspects sociaux et environnementaux sont également importants à prendre en compte.

*   Elles ont conscience de l’existence d’une force, d’une énergie vitale qui est à l’origine de l’univers, qui fait partie de nous. Elle circule à l’intérieur de notre corps et nous lie au monde extérieur.

*   L’Homme dans son ensemble englobe son corps, son esprit, son âme et son environnement. Chacun interagisse entre eux et forme un équilibre. Si l’un est en souffrance ou en déséquilibre cela a des répercussions sur l’ensemble.

 

Traitements similaires :

* La pharmacopée à base de plantes.
* La diététique, l’importance d’une bonne alimentation, adaptée à la personne, à son environnement, comme par exemple la saisonnalité.
* Le massage, l’approche manuelle.
* L’activité physique.
* Le travail des énergies et de « recentrage sur soi ».

Ces médecines sont utilisées principalement  de manière préventive, afin d’éviter l’apparition de maladie.
On retrouve beaucoup de points communs avec les médecines complémentaires d’aujourd’hui. Même si ces dernières s’occupent généralement d’un seul domaine en particulier, elles ont pourtant conscience de la notion de globalité de l’Homme dans son environnement.

J’ai essayé de décrire au mieux ces points communs entre ces médecines traditionnelles. Je suis bien consciente d’être restée superficielle dans ces descriptions et d’avoir peut-être oublié ou mal expliqué certains points. Si vous avez des remarques vous êtes les bienvenus, afin que je puisse par la suite écrire quelque chose de plus complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *