Bien-être

La présence thérapeutique

Cet article s’adresse surtout aux thérapeutes qui passeraient par ici. Je vous expose des habitudes importantes à mettre en place avant de commencer un traitement et à continuer pendant. Ces pratiques permettent de développer sa présence thérapeutique.
Les thérapies travaillant avec l’énergie universelle sont les premières concernées. Mais en réalité tout traitement qu’importe sa technique, doit se faire en conscience.
De même, dans notre vie, nous pouvons parfois avoir besoin de nous recentrer et de nous rappeler quelques principes importants.
Donc finalement je me dis que cet article peut être utile à tout le monde 🙂

Que mettre en place pour une bonne présence thérapeutique ?

• Une intention pure et consciente

Avant de débuter un traitement ou une action qu’importe laquelle, il est important de mettre à disposition son esprit de la manière la plus pure qu’il soit. Nous devons prendre conscience de ce que nous allons mettre en place, sans avoir d’attente particulière de résultat. Dans le cadre d’une thérapie, la guérison ne dépend pas uniquement de nous, le patient et son environnement ont également une influence. Il en est de même pour tout type d’action. Le résultat d’un événement ne dépend rarement que d’un seul élément.

• Une profonde et sincère compassion

Lorsque l’on est face à quelqu’un nous devons avoir le plus de pureté possible dans notre cœur. Notre égo est mis de côté afin que l’on puisse donner un amour profond. Nous laissons de côté nos problèmes afin de pouvoir être entièrement dédié à la personne dont nous allons nous occuper et lui transmettre l’énergie universelle. De plus, trouver l’humilité au fond de nous, donnera plus de facilité à la lumière pour sortir de nos mains.

• Une parfaite confiance en nos actions

Dans la vie, il est important de remettre en question, d’avoir des doutes. C’est comme ça que l’on évolue, que l’on découvre de nouvelles choses, que l’on améliore notre compréhension sur certains sujets.
Par contre, au moment d’un soin on doit être en entière confiance. Celle-ci peut être issue de la compréhension profonde que nous avons acquise précédemment lors de nos questionnements. Et même si des doutes peuvent persister dans notre vie de tous les jours, lors d’un traitement, il ne doit y avoir que la confiance de ce que l’on fait qui est présente. Elle permet de neutraliser notre mental, source de doute et contradiction.

• Une neutralité énergétique, mentale et émotionnelle

Nous sommes des personnes avec des émotions, des pensées. Nous avons nos propres histoires personnelles, familiales et karmiques.
Cependant nous devons mettre ces aspects de côté lorsque nous nous occupons d’une personne. C’est comme si pendant le traitement, le “moi” n’existait plus. Nous avons juste à écouter, ne pas émettre de jugement, proposer des conseils, des possibilités et apporter du bien-être de la manière qui nous est propre, dont nous l’avons appris. Être la personne la plus neutre qu’il soit, avec par contre une profonde bienveillance.

Avoir une bonne présence thérapeutique est importante. Elle permet d’être plus efficace, plus concentré avec notre patient. Surtout que finalement ce n’est pas uniquement un acte thérapeutique, c’est aussi un acte pour la planète. En aidant les personnes à aller mieux, elles auront plus de facilité par la suite à prendre soin de la planète et des autres. Et ça c’est une bonne chose, vous n’êtes pas d’accord ?

Ce que l’on nous apprend en école d’ostéopathie

Selon la pratique que nous avons apprise, certains rituels sont utilisés, afin de mieux être dans les conditions précédentes, pour une bonne présence. Ils font partis de la norme d’apprentissage et de purification du praticien. Cela peut-être des gestes, des symboles.

Par exemple en école d’ostéopathie on nous apprend qu’il est important de se recentrer sur soi avant une consultation, afin de ne pas avoir l’esprit ailleurs. Cela permet également d’enlever nos propres barrières. Il faut aussi être dans une énergie positive. Pour cela on prend de profondes respirations et on sourit tout simplement.
Ensuite, on inclut notre patient dans “une bulle d’intention”. Cela permet de mieux accompagner, écouter et ressentir afin d’aider d’avantage la personne. Attention tout de même à ne pas absorber ses problèmes.

Je voudrai terminer cet article en vous disant que ce qui me paraît essentiel, que l’on soit dans le domaine de la santé ou non, est d’être en paix. De trouver la sérénité, l’humilité et la confiance avec soi-même. Ainsi notre cœur sera d’une vraie pureté, et nous aurons une bonne présence dans nos actions.

2 thoughts on “La présence thérapeutique”

    1. Je te remercie 🙂 je suis contente s’il te parle. Au final ce sont des conseils assez basiques et qui petit à petit nous sembleront naturels à faire et que l’on fera sans s’en rendre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *